pescajoune

Originaire du Sud-Ouest, la pescajoune est une crêpe épaisse que dégustaient les anciens au dîner ou en dessert. Ce mets d’antan, qu’il soit salé ou sucré, est généralement qualifié de « rustique et nourrissant » par sa composition. Découvrez l’histoire et la recette de cette délicieuse spécialité familiale aux multiples variantes.

Histoire

La pescajoune est une spécialité du Sud-Ouest, on la trouve plus précisément dans l’ancienne province du Quercy, située sur les territoires du Lot et de Tarn-et-Garonne, mais également dans la région culturelle du Lauragais entre Toulouse et Carcassonne. Simple mais nourrissante, la pescajoune est semblable à une crêpe épaisse et fait partie de ces nombreux plats du pauvre que l’on trouve partout en France. Elle est composée avant tout de farine de froment ou de sarrasin, d’œuf et de lait ; des ingrédients qui étaient habituellement répandus dans les campagnes de nos ancêtres.

À l’époque, la pescajoune pouvait être préparée en guise de plat salé, cuite avec du lard et accompagnée d’une salade. Elle se substituait alors au pain. Mais elle pouvait également se déguster en dessert, traditionnellement parfumée à l'eau-de-vie de prune fabriquée dans la région.

Aujourd’hui, on déguste encore la pescajoune en famille, principalement dans sa version sucrée et accompagnée de fruits de saison : pruneaux d’Agen, pommes, poires… Les possibilités sont finalement presque aussi nombreuses qu’il existe de fruits.

Recette

Nombre de personnes : 4 -  Préparation : 10 minutes  -  Cuisson : 10 minutes.

Ingrédients

  • 250 g de farine de froment
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 20 cl de lait
  • 1 cuillère à soupe d’eau-de-vie de prune (ou une autre liqueur si nécessaire).
  • 4 œufs
  • 50 g de beurre
  • 2 belles pommes
  • Une dizaine de pruneaux d’Agen dénoyautés.

Préparation

  1. Dans un saladier, mélangez la farine, la levure, le lait et l’eau-de-vie en veillant à ne pas avoir de grumeaux.
  2. Réservez une trentaine de minutes afin de laisser la pâte se reposer, comme une pâte à crêpe.
  3. En attendant, épluchez les pommes et découpez-les en fines lamelles, puis coupez les pruneaux en deux.
  4. Lorsque la pâte a reposé, ajoutez-y tous les œufs ou bien 2 œufs entiers et 2 jaunes en prenant soin de réserver les 2 blancs.
  5. Incorporez ensuite le beurre préalablement fondu.
  6. Remuez jusqu’à ce que la préparation soit homogène, puis ajoutez les fruits.
  7. Si vous préférez obtenir une pâte bien aérée, vous pouvez ajouter les 2 blancs montés en neige que vous aviez réservés.
  8. Enfin, huilez et faites chauffer une poêle pour ajouter une bonne louche de votre pâte. La pescajoune doit être plus épaisse qu’une pâte à crêpe classique (3 à 4 mm d’épaisseur).
  9. Faites la dorer des deux côtés puis renouvelez l’opération jusqu’à la fin de la pâte.

Suggestions

Les pescajounes se dégustent encore chaudes, saupoudrées de sucre pour les plus gourmands. Tout autre fruit de saison peut remplacer la pomme et le pruneau.

 

Crédit photo : Gourmandise sans frontières



Laissez votre avis !

Autres spécialités

0   0   0

pastis gascon

Spécialité de la Gascogne, le pastis gascon est une tarte feuilletée aux pommes parfumée à l’armagnac, réputée pour être difficile à préparer. Selon les départements, il est également connu sous le nom de « tourtière » ou « croustade aux pommes ». Découvrez l’histoire et la recette de cette spécialité du Sud-Ouest.

0   0   0

pichade

Spécialité culinaire de Menton, la pichade s’apparente à une pizza garnie principalement d’un coulis de tomates rougeoyant longuement mijoté et aromatisé aux saveurs méditerranéennes. Surprenante par sa simplicité de préparation mais également par sa douceur et sa rondeur, la pichade s’apprécie aussi bien en entrée qu’en apéritif.

0   0   0

papeton d'aubergine

Spécialité d’Avignon dans le Vaucluse, le papeton d’aubergine est un mets simple, frais et savoureux composé d’aubergines et d’œufs. Il se présente sous la forme d’un flan et se déguste en entrée. Découvrez l’histoire et la recette de cette spécialité aux douces saveurs d’été.

0   0   0

far breton

Pâtisserie simple mais délicieuse, le far breton nous vient tout droit de la Bretagne, comme son nom l’indique, mais il a largement dépassé ses frontières depuis plusieurs décennies. A l’origine, il était bien différent du far breton que nous connaissons aujourd’hui. Découvrez alors l’histoire et la recette de ce plat devenu dessert.


Jours-de-Marché.fr


Bienvenue sur le guide pratique de la consommation locale. Si pour vous aussi consommer local est une priorité, alors vous êtes au bon endroit : trouver un marché près de chez vous, un producteur local, un artisan, un food truck ou un vide-grenier. Avec Jours-de-marché.fr vous allez faire du bien à l'économie locale, à votre ventre et votre porte-monnaie !

International




2011 - 2018 © www.jours-de-marche.fr