mûre

Originaire d’Asie Mineure, la mûre est une petite baie charnue dotée d’une robe foncée, au goût sucré et acidulé. Peu cultivée en France, elle se trouve facilement à l’état sauvage pour notre plus grand plaisir. Découvrez tous les secrets de la mûre, ce produit du marché délicat et sauvage.

Calendrier des semis, plantations et récoltes

PLANTATION / REPIQUAGE
RÉCOLTE
Jan. Fév. Mars Avril Mai Juin Jui. Août Sep. Oct. Nov. Déc.

Origine

La mûre sauvage serait originaire d’Asie Mineure. L’arbuste épineux et rampant, dont est issue la mûre, est appelé « ronce commune ». Il envahissait toute la région montagneuse du Caucase il y a de cela plusieurs dizaines de milliers d’années. L’Homme de l’époque néolithique, chasseur-cueilleur, se nourrissait alors sans doute des mûres sauvages qui poussaient de manière abondante. La ronce commune s’est ensuite propagée plus largement en Europe et en Amérique du Nord, d’abord en montagne, sous diverses variétés.

À l’Antiquité, les Grecs et les Celtes utilisaient la mûre comme remède contre toutes sortes de maux (mal de gorge, goutte, ulcère, digestion…) ou pour se maintenir en bonne santé.

C’est à partir du XVe siècle que la mûre est davantage consommée en France sur le bassin méditerranéen, pour le plaisir et crue. Puis elle arrive jusqu’à la cour de Versailles au XVIIe siècle. Elle fait ensuite l’objet d’amélioration génétique afin d’obtenir une mûre plus grosse, plus sucrée et un peu moins acidulée. C’est la mûre de culture.

Variétés

Botaniquement parlant, la mûre n’est pas un fruit. Ce sont les drupéoles de la mûre (grains), collées les unes aux autres pour composer la mûre entière, qui sont les fruits.

Plusieurs grandes familles de mûres se distinguent :

  • La mûre sauvage

L’arbuste épineux donnant des mûres sauvages fait partie de la famille des Rosacées, la même que celle du framboisier. Très riche en saveurs et en fibres, la mûre sauvage est prête à être cueillie à la fin de l’été. Elle est petite, acidulée et légèrement sucrée.

  • La mûre de culture

La mûre de culture est issue de la ronce fruitière, résultat d’une amélioration génétique de la ronce commune. La mûre de culture est alors plus sucrée et légèrement moins acidulée, elle est également un peu plus grosse que la mûre sauvage.

En France, on consomme davantage les variétés « Himalaya », « Perle Noire », « Darrow » ou encore « Thornless ».

  • La mûre du mûrier Morus

Cette mûre n’est pas issue de la ronce. Elle est le fruit du mûrier blanc ou noir originaire d’Asie, aussi appelé l’arbre des vers à soie car ceux-ci se nourrissent de ses feuilles. Bien qu’elle soit comestible, cette mûre est peu commercialisée en France

Appellations

La mûre ne bénéficie d’aucune appellation ni d'aucun label en France.

Bienfaits

  • Apport calorique bas : environ 41 kcal/100 g
  • Riche en vitamine C, en fer, potassium et en fibres.

Période de consommation

La mûre est disponible sur les étals du mois de juillet au mois d’octobre.

Chiffres

  • Seulement quelques centaines de tonnes de mûres sont produites en France chaque année.
  • La 1ère région productrice de mûres en France est la région Rhône-Alpes. Viennent ensuite le Limousin et le Périgord.

Cultiver le produit

Sol & exposition

Le mûrier apprécie les sols riches et frais. Il est préférable de le planter à l’abri du vent, entre ombre et soleil.

Plantation

Un mûrier se plante de préférence à l’automne, ou bien au printemps entre mars et avril après les gelées. Les premiers fruits arriveront dès l’année suivante.

Récolte

La floraison du mûrier a lieu entre juin et juillet et la récolte s'effectue de juillet à octobre selon les variétés.

Conservation

La mûre peut être conservée jusqu’à 3 jours dans le réfrigérateur.

Tout savoir sur la culture de la mûre

Anti-gaspi

Si vous ne parvenez pas à consommer toutes les mûres que vous avez récoltées ou achetées, ou si vous souhaitez les apprécier autrement que crue, voici quelques idées simples et rapides :

  • Faire des coulis, gelées, confitures, sorbets ou smoothies à la mûre.
  • Utiliser les mûres en pâtisserie : tartes, muffins, gâteaux, charlottes…
  • Pour accompagner un plat de canard ou de pintade ou bien dans une salade estivale.
  • Pour accompagner un fromage blanc.
  • Congeler les mûres.
  • Si vous avez des feuilles de ronces à disposition, séchez-les puis faites-les infuser. On leur prête de multiples vertus : elles calment par exemple les maux de gorge et les troubles de la digestion.


Laissez votre avis !

Plus de produits du marché

0   0   0

concombre

Plante potagère consommée comme légume, le concombre est très facile à cuisiner. Il est particulièrement apprécié l’été car très riche en eau donc désaltérant et peu calorique. On le déguste souvent cru alors qu’il se prête bien à la cuisson. Découvrez tous les secrets du concombre, un produit du marché à consommer sans modération.

0   0   0

pomme

Verte, rouge, jaune… La pomme est appréciée du plus grand nombre pour son goût sucré et parfois acidulé. Fruit le plus consommé en France, il séduit avec ses saveurs aussi nombreuses qu’il existe de variétés. Découvrez tout de la pomme, ce produit du marché qui n’a pas fini de nous régaler.


Jours-de-Marché.fr


Bienvenue sur le guide pratique de la consommation locale. Si pour vous aussi consommer local est une priorité, alors vous êtes au bon endroit : trouver un marché près de chez vous, un producteur local, un artisan, un food truck ou un vide-grenier. Avec Jours-de-marché.fr vous allez faire du bien à l'économie locale, à votre ventre et votre porte-monnaie !

International




2011 - 2018 © www.jours-de-marche.fr