myrtille

La myrtille est une baie violette à bleu foncé au goût acidulé. Elle est l’un des fruits les plus riches en antioxydants. En France, on distingue les myrtilles cultivées des myrtilles sauvages. Découvrez tous les secrets de la myrtille, ce produit du marché qui évoque les paysages montagneux d’été.

Calendrier des semis, plantations et récoltes

PLANTATION / REPIQUAGE
RÉCOLTE
Jan. Fév. Mars Avril Mai Juin Jui. Août Sep. Oct. Nov. Déc.

Origine

La myrtille sauvage est originaire d’Amérique du Nord où elle pousse toujours aujourd’hui en abondance. On la trouve en Europe dans les régions montagneuses. Elle est consommée depuis la Préhistoire et ses propriétés médicinales sont évoquées depuis l’Antiquité. Lors de la Seconde Guerre mondiale, elle était par exemple consommée par les soldats pour améliorer leur acuité visuelle car la myrtille est réputée très bénéfique pour les yeux. Elle est alors surnommée le « fruit de la vue ».

En France, le marché de la myrtille se manifeste à partir des années 1980 en raison d’une demande croissante. On commence alors à utiliser ces myrtilles sauvages d’Amérique pour en faire des myrtilles de culture, plus résistantes et plus volumineuses que les sauvages. Restant tout de même fragiles, comme la plupart des fruits rouges, elles se récoltent toujours à la main.

Variétés

Plus de 150 espèces de myrtilles sont répertoriées. En France, on distingue particulièrement deux grands types de myrtilles :

  • Les myrtilles sauvages

Elles sont également appelées myrtilles noires par leur couleur très sombre. Elles poussent naturellement dans les massifs montagneux tels que les Cévennes, les Vosges, ou encore en Ardèche et dans le Limousin. Elles possèdent une chair très parfumée, délicieuse à déguster nature ou en pâtisserie (tartes, muffins…). Ce sont les myrtilles sauvages qui tachent les vêtements.

  • Les myrtilles cultivées

Elles sont appelées « myrtilles arbustives » ou « bleuets ». Plus grosses et moins fragiles que les myrtilles sauvages, elles sont cependant un peu moins parfumées. Elles se prêtent très bien aux diverses préparations culinaires comme les tartes, les gâteaux, les confitures, les sauces d’accompagnement, etc.

Dans les Vosges, on appelle les myrtilles des « brimbelles » tandis qu’en Savoie on les nomme « abrêtier » ou « embrune ».

Appellations

Il n’existe aucune appellation d’origine protégée ou indication géographique protégée pour les myrtilles.

Bienfaits

  • Apport calorique bas : 59 kcal/100 g
  • Riche en vitamines C, vitamines E, manganèse, fibres et antioxydants.

Période de consommation

Les myrtilles se dégustent à partir du mois de juin jusqu’en septembre. Elles sont généralement conditionnées en barquette pour rester protégées.

Chiffres

  • 1 500 tonnes de myrtilles cultivées sont produites en France, principalement en Rhône-Alpes, dans le Sud-Ouest et le Val de Loire (chiffre 2014).
  • 7e, il s’agit de la place de la France parmi les pays européens producteurs de myrtilles.
  •  90% de la production mondiale de bleuets est produit en Amérique du Nord.

Cultiver le produit

Sol et exposition

Le myrtillier a besoin d’un sol léger, acide et bien drainé. Il ne tolère pas les sols calcaires et argileux. Au nord de la France, il apprécie un emplacement ensoleillé, tandis qu’au sud de la France il est préférable de l’installer à mi-ombre.

Plantation

L’arbuste à myrtilles se plante de préférence à l’automne, au mois d’octobre, mais il est possible de le planter jusqu’en mars en l’arrosant bien régulièrement. Il donnera des fruits deux à trois années plus tard.

Récolte

Les myrtilles peuvent se récolter à partir du mois de juin et jusqu’en octobre selon le myrtillier.

Conservation

Les myrtilles se conservent au frais pendant une semaine maximum.

Tout savoir sur la culture de myrtilles

Anti-gaspi

Si vous ne parvenez pas à consommer toutes vos myrtilles, il existe de nombreuses alternatives à la dégustation nature. Vous pouvez les utiliser pour en faire :

  • Des tartes, clafoutis, muffins et autres gâteaux.
  • Une confiture ou une gelée.
  • Un sorbet.
  • Un condiment au vinaigre pour accompagner une salade.
  • Une sauce pour accompagner des viandes rôties.
  • Un vin de fruit.
  • Des bonbons : plonger les myrtilles dans du blanc d’œuf, les recouvrir de sucre en poudre, et les laisser sécher à température ambiante pendant 3 heures.
  • Pour parfumer un yaourt ou un fromage blanc.
  • Les congeler car elles ne s’abîmeront pas.

Recettes et spécialités locales



Laissez votre avis !

Plus de produits du marché

0   0   0

roquette

Plante annuelle de la famille des crucifères, la roquette se consomme comme une salade. Son goût particulier laisse une saveur poivrée et piquante. Elle est reconnaissable par ses nervures violettes ou marron visibles sur les petites feuilles dentelées d’un vert prononcé. Découvrons ce produit du marché.

0   0   0

potiron

L’automne arrive, les potirons aussi. Reconnaissable par sa forme ronde légèrement aplatie et ses couleurs orangées, ce cucurbitacée est l‘un des plus populaires. Ce fruit, consommé comme un légume, réserve une saveur douce et sucrée, accompagnant à merveille les longues soirées d’automne. Découvrons ce produit du marché.

0   0   0

salsifis

Le salsifis est un légume racine à la saveur sucrée. Cette plante herbacée est reconnaissable par sa longue racine blanche ou marron/noir pour le scorsonère, que l’on consomme l’hiver. Peu présent dans nos assiettes, sa chair fibreuse apporte de nombreux bienfaits digestifs. Découvrons tous les secrets de ce produit du marché.


Jours-de-Marché.fr


Bienvenue sur le guide pratique de la consommation locale. Si pour vous aussi consommer local est une priorité, alors vous êtes au bon endroit : trouver un marché près de chez vous, un producteur local, un artisan, un food truck ou un vide-grenier. Avec Jours-de-marché.fr vous allez faire du bien à l'économie locale, à votre ventre et votre porte-monnaie !



2011 - 2019 © www.jours-de-marche.fr